Accueil L’auteur

L’auteur

Passionné depuis mes années lycée par les enjeux mondiaux contemporains, j’ai très vite développé un immense intérêt pour la thématique humanitaire et plus globalement la solidarité. C’est donc très naturellement que l’ensemble de mon parcours personnel et professionnel s’est structuré autour de ce sujet. Après une première spécialisation en droit international, j’ai conclu mon cursus de formation lorsque je suis sorti diplômé de l’Institut d’Études Humanitaires Internationales de la Faculté de Droit et de Science Politique d’Aix-en-Provence.

En parallèle et durant toute la durée de mon parcours universitaire, mon appétence pour la thématique de la solidarité m’a incité à m’engager bénévolement auprès d’une structure œuvrant dans ce domaine. Déjà conscient qu’il était plus sensé de se rapprocher d’une association présente dans ma ville plutôt que de succomber à l’absurdité en laquelle consiste le volontourisme, je suis devenu membre de plusieurs associations se consacrant à la défense des droits humains et l’aide humanitaire. C’est d’ailleurs au travers de cet engagement consistant notamment à réaliser des actions de sensibilisation auprès du public que j’ai rapidement compris la nécessité d’orienter le discours des associations et organisations de solidarité sous l’angle de la pédagogie.

Aujourd’hui professionnel de l’humanitaire, je suis par ailleurs spécialisé dans le domaine de la sécurité alimentaire et économique. Mes différentes affectations m’ont amené à travailler alternativement entre l’Afrique et l’Asie, et cela continue encore aujourd’hui. Je ne renie pas pour autant ma formation de juriste internationaliste qui m’amène régulièrement à m’intéresser, dans le cadre de mon travail et même au-delà, à certains problèmes juridiques en lien avec la sécurité alimentaire, parmi lesquels l’accès à la terre et la protection des droits fonciers des petits agriculteurs.

Enfin, considérant qu’il est bien plus important que l’on s’intéresse au message plutôt qu’au messager, j’ai fait le choix de développer Carnet de Bord – HUMANITAIRE en restant anonyme. En plus de la liberté rédactionnelle que confère l’anonymat, cela renforce également mon indépendance en s’assurant qu’aucun rapprochement ne soit fait entre mes propos et la structure pour laquelle je travaille actuellement.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter la F.A.Q.

Vous pouvez suivre Carnet de Bord – HUMANITAIRE sur :

YOUTUBEFACEBOOKTWITTER, LINKEDIN et INSTAGRAM.